Qu’est-ce que la risographie ?

Le duplicopieur ou risographe, parfois abrégé en copieur ou riso, est un duplicateur automatique de documents permettant de réaliser des copies multiples d’un original papier, comme un photocopieur, afin de reproduire des documents. La technologie employée est cependant différente utilisant le procédé d’impression offset souple, à froid. Le duplicopieur est optimisé pour la duplication massive de documents à faible coût afin de répondre à des besoins de production à cheval entre ceux de la reprographie et de l’imprimerie. L’intérêt principal est de pouvoir imprimer en une couleur des affiches, tracts au même coût qu’avec de l’encre noire.

La nouvelle génération de duplicopieurs couleur permet d’imprimer des documents triés de la même manière qu’un photocopieur. La qualité obtenue est néanmoins inférieure aux impressions laser ou jet d’encre.

Les duplicopieurs utilisent le procédé risographique qui est une technologie sous-jacente et très similaire au miméographe adapté aux techniques de Duplication numérique (en). Il regroupe plusieurs processus qui étaient autrefois effectués manuellement, par exemple à l’aide du système Gocco (en) et des systèmes développés par la société Gestetner tel que le cyclostyle.

Le document à reproduire est scanné directement sur la machine. Sur les nouveaux duplicopieurs il est possible d’envoyer le fichier PDF à partir d’une connexion USB. La machine crée ensuite un modèle de ce document, appelé master. Le master, papier à base d’acétate recouvert de cire, vient s’enrouler sur le tambour qui est l’élément encreur du duplicopieur. En effet les cartouches de couleurs sont insérées dans des tambours qui sont introduits dans la machine, selon la couleur souhaitée pour l’impression. Comme en sérigraphie, la riso fonctionne par couche de couleur, pour chaque couleur un document doit être scanné ou envoyé à la machine afin de créer un master.

C’est une impression monochrome, c’est-à-dire une couleur à la fois. L’impression riso est un procédé à jet d’encre à froid, le séchage de l’encre est donc long et il est important d’utiliser des papiers non couchés pouvant boire l’encre.